-philie


-philie

-phile, -philie Éléments, du gr. philos « ami » : anglophile, xénophilie; bibliophile; hémophile, hémophilie, hydrophile. phil(o)-.

phil(o)-, -phile, -philie
éléments, du gr. philos, "ami", ou philein, "aimer".
————————
-philie
V. phil(o)-.

⇒-PHILE, -PHILIE, élém. formants
-phile élém. empr. au gr. - - de «ami», entre dans la constr. de mots (souvent adj. et subst.) appartenant soit à la lang. commune et qualifiant ou désignant l'amateur ou le sympathisant de ce que désigne le 1er élém., soit à la lang. sav. et qualifiant ou désignant celui ou ce qui présente une disposition à, ou une affinité avec ce que désigne le 1er élém. -philie élém. empr. au gr. - de «ami», entre dans la constr. de subst. fém. désignant un goût, une tendance, une affinité et, éventuellement l'activité (bibliophilie, cartophilie) ou la présence (éosinophilie, neutrophilie) de celui ou de ce qui les détient. Lorsque le terme corresp. en -phile est att., le terme en -philie est souvent considéré comme dér. du premier (v. basophilie, colombophilie, neutrophilie).
A. —1. [-phile signifie «qui aime, qui a du goût pour» ce que désigne le 1er élém. (ou qui révèle ce goût)]
a) [Le 1er élém. est un élém. formant issu du gr.] V. bibliophile, bibliophilie, cynophile et cynophilie (s.v. cyno-), géophile (s.v. géo-), logophile (s.v. logo-), mycophile (s.v. myco-), oenophile (s.v. oeni-), ornithophile (s.v. ornith-) et aussi:
démophile (démo-, de «peuple»). ,,Ami du peuple`` (Lar. 19e-20e). Comme Lévi Isaac de Berditchev, «le Juif» était un fervent démophile (A. MANDEL, La Voie du hassidisme, Paris, Calmann-Lévy, 1963, p.255). Démophilie. Amour du peuple. L'Église catholique subit, à n'en pas douter, une crise de démophilie (LA VARENDE, Amour sacré, 1959, p.27).
zoophile. Qui aime les animaux, manifeste de l'intérêt pour eux; qui révèle cet intérêt. Propagande zoophile. Notre Société Protectrice des Animaux (...) pourrait avec l'aide de journaux zoophiles comme l'Intransigeant, entamer une campagne pour constituer, sur ces cinq cents kilomètres inhabités au bord du Niger, une «réserve» ou parc national, comme ceux d'Amérique ou des colonies anglaises (MORAND, Paris-Tombouctou, 1929, p.96). V. aussi infra B 1 et D 2.
b) [Le 1er élém. est un élém. formant issu du lat. (ou du fr.)] V. musicophile (s.v. musico-).
c) [Le 1er élém. est un élém. formant issu du fr.] V. autographile, cinéphile (s.v. ciné-), colombophile, colombophilie, discophile, discophilie, haltérophile, haltérophilie et aussi:
cartophile. (Celui) qui collectionne les cartes postales. Cercle cartophile. Aujourd'hui, en France, les cartophiles amateurs sont plus de 200.000 (L'Est Républicain, 17 mai 1984, p.25, col. 1 et 2). Cartophilie. Activité du cartophile. La cartophilie est au second rang des collections populaires (L'Est Républicain, 17 mai 1984, p.25, col. 1 et 2). Cartophiliste, subst. masc., dér. de cartophilie. Synon. de cartophile. Raymond Poincaré à Bar-le-Duc: les cartophilistes témoins de l'histoire (L'Est Républicain, 24 oct. 1984, 15, col. 1).
téléphile. ,,Personne qui aime, qui apprécie la télévision`` (BAILLY-ROCHE 1967).
Rem. Empr. au gr. par l'intermédiaire du lat.: Pamphile (du nom propre ou de l'adj. «ami de tous, cher à tous»), subst. masc., jeux. Synon. de mistigri (v. ce mot B 1, 2) (d'apr. ALLEAU 1964).
2. En partic. [Le 1er élém. désigne une ethnie; les mots constr. en désignent les partisans, les sympathisants]
a) [Le 1er élém. est un élém. formant issu du lat.] V. gallophile (s.v. gallo-), gallophilie (s.v. gallo-), germanophile, germanophilie.
b) [Le 1er élém. est un élém. formant issu du fr.] V. anglophile, anglophilie, francophile, francophilie, négrophile, négrophilie et aussi:
slavophile. [Au XIXes., en Russie] Membre de l'intelligentsia qui s'opposait aux occidentalistes (d'apr. Lar. encyclop.).
B.PSYCHIATRIE, PSYCHOL. [-phile signifie «qui éprouve une attirance, un goût gén. pervers ou pathol. pour» ce que désigne le 1er élém. Le terme en -philie qui désigne ce goût, cette attirance, est gén. le plus att.]
1. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du gr.] V. nécrophile, nécrophilie, pharmacophilie (s.v. pharmaco-), pédophile et pédophilie (s.v. pédo-1) et aussi:
algophilie (algo-, de «douleur»). 1. Appétence pour la douleur physique qui se rencontre surtout dans certains délires mystiques et dans la mélancolie (d'apr. Méd. Biol. t.1 1970). 2. [Pour certains aut.] Synon. de masochisme (ibid.).
autophilie. ,,Amour de soi, observé notamment chez les paranoïaques`` (MARCH. 1970).
coprophile. ,,Qui éprouve un attrait morbide pour les excréments`` (CARR.-DESS. Psych. 1976). Coprophilie. ,,Attrait exercé sur certains sujets par les excréments`` (CARR.-DESS. Psych. 1976). La coprophilie marque (...) la tendance idéatoire [de idéation] à évoquer l'ordure excrémentielle (propos scatologiques). Elle n'est pas toujours l'indice d'un affaiblissement psychique, mais relève parfois d'un simple manque d'éducation ou de régressions névrotiques (POROT 1975). V. aussi infra D 2.
gérontophilie. ,,Attraction, surtout sexuelle, pour les personnes âgées`` (Méd. Biol. t.2 1971).
hétérophilie. ,,Amitié qui se porte sur quelqu'un de caractère ou de situation sociale différents, mais plus ou moins complémentaires`` (FOULQ. 1971).
homophilie 1. ,,Amitié qui se porte sur quelqu'un de caractère ou de condition sociale semblables`` (FOULQ. 1971). 2. V. homophile, homophilie (s.v. homo-).
scatophile. Synon. de coprophile (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). Scatophilie. Synon. de coprophilie (ibid.).
zoophilie 1. Vieilli. Synon. de bestialité B. 2. Amour excessif et parfois pathologique pour les animaux (d'apr. CARR.-DESS. Psych. 1976).
2. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du lat. (ou du fr.)]
toxicophilie. 1. Synon. de toxicomanie (d'apr. MARCH. 1970). 2. Structure de personnalité rendant le sujet particulièrement susceptible de devenir toxicomane (d'apr. MARCH. 1970).
C.PATHOL. [-phile signifie «qui est caractérisé par une tendance, une disposition à» ce que désigne le 1er élém.]
1. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du gr.] V. hémophile, hémophilie.
2. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du fr.] V. spasmophile, spasmophilie.
D.MICROBIOL., BOT., ZOOL. [-phile signifie «qui recherche, qui affectionne» le milieu, l'alimentation, le mode de fécondation que désigne le 1er élém., qui y est adapté. Les mots constr. sont des adj. qui peuvent être employés subst.; les subst. masc. en -phile désignant des genres d'animaux ou de plantes, et dont certains sont employés adj., sont des empr. au lat. sc. eux-mêmes constr. à partir d'élém. gr. (v. rem. infra)]
1. [Le 1er élém. est un préf. sav.]:
symphile. adj. (Organisme) adapté au mode de vie de son hôte et qui, ordinairement, ne cause aucun dommage à ce dernier (d'apr. SÉGUY 1967). Subst. masc. plur. ,,Insectes termitophiles ou myrmécophiles de divers ordres, qui sont des hôtes véritables des termites et des fourmis`` (SÉGUY 1967). [Les] Coléoptères symphiles présentent généralement un caractère adaptatif: la physogastrie [physo- du gr. «soufflet, vésicule»], hypertrophie des corps graisseux de l'abdomen, conséquence vraisemblable du gavage des Symphiles par les Fourmis ou les Termites (HUSSON 1970). Symphilie. adj. ,,Forme de symbiose observée notamment chez les fourmis et les termites, dans laquelle l'hôte prodigue de véritables soins à l'organisme qu'il héberge, en échange de certaines substances que ce dernier lui fournit`` (Méd. Biol. t.3 1972).
2. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du gr.] V. anémophile et anémophilie (s.v. anémo-), barophile (s.v. baro-), dermophile (s.v. derm-), entomophile, halophile, héliophile (s.v. hélio-), hygrophile (s.v. hygro-), mycétophile (s.v. myco-), myrmécophile et myrmécophilie (s.v. myrméco-), ornithophile (s.v. ornith-), orophile (s.v. oro-), oxyphile (s.v. oxy-1), psammophile et aussi:
acanthophile adj., entomol. ,,Qui recherche les plantes épineuses`` (SÉGUY 1967).
aérophile. adj. [En parlant d'une bactérie] ,,À qui l'air est nécessaire`` (Méd. Biol. t.1 1970). Aérophilie. adj. ,,Caractère d'une bactérie aérophile`` (Méd. Biol. t.1 1970).
anthophile adj., entomol. ,,Qui recherche les fleurs`` (SÉGUY 1967).
anthropophile. adj. 1. [En parlant d'une espèce animale ou végétale] Qui est adapté à vivre dans le voisinage immédiat de l'homme (d'apr. Méd. Biol. t.1 1970). 2. [En parlant d'un Arthropode, p.ex. d'un moustique] Qui a tendance à s'alimenter de préférence sur l'homme, même quand des hôtes animaux se trouvent à sa portée (d'apr. Méd. Biol. t.1 1970). Anthropophilie. adj. ,,Caractère d'un organisme anthropophile`` (Méd. Biol. t.1 1970).
coprophile. adj. ,,Qui vit dans les excréments`` (Méd. Biol. t.1 1970). Bactérie coprophile (Méd. Biol. t.1 1970). Coprophilie. adj. ,,Affinité de certains microorganismes pour les excréments`` (Méd. Biol. t.1 1970).
créophile (créo-, de «viande»). adj. (Insecte) qui pond ses oeufs sur les cadavres ou les matières organiques en décomposition et dont les larves, une fois écloses, favorisent les processus de putréfaction (d'apr. Méd. Biol t.1 1970).
photophile. adj. Synon. de héliophile (d'apr. Méd. Biol t.1 1970).
phytophile adj., entomol. ,,Qui recherche les plantes; insecte vivant sur les plantes`` (SÉGUY 1967). Phytophilie. adj. ,,Relations trophiques des fourmis avec les plantes`` (SÉGUY 1967).
psychrophile (psychro-, de «froid»). adj. [En parlant notamment des microorganismes qui vivent entre 0° et 30° C et se développent le mieux entre 15° et 20° C] ,, Qui préfère les températures inférieures à celles du corps humain`` (Méd. Biol. t.3 1972). Rem. On dit aussi cryophile (SÉGUY 1967). Anton. thermophile.
saprophile. adj. ,,Qui vit dans les matières organiques en putréfaction`` (Méd. Biol. t.3 1972).
sciaphile, sciophile (scia-, scio-, du gr. «ombre») adj., bot. ,,Qui se plaît à l'ombre`` (Forest. 1946). Anton. héliophile (PLAIS. 1969). V. ombrophile (s.v. ombre1) ex.
thermophile. adj. [En parlant notamment des microorganismes qui vivent entre 40° et 70° C et qui se développent le mieux entre 50° et 55° C] ,,Qui préfère les températures élevées`` (Méd. Biol. t.3 1972). V. aussi ROGER ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p.12.
xérophile. adj. Qui vit dans les régions désertiques (d'apr. HUSSON 1970). Anton. hygrophile. Xérophilie. adj. ,,Préférence d'une espèce animale ou végétale pour un habitat sec`` (Méd. Biol. t.3 1972). Anton. hygrophilie.
zoophile. adj. [En parlant des moustiques] Qui manifeste une préférence pour le sang non humain même quand l'homme se trouve à sa portée (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). Zoophilie. adj. ,,Attirance de certains animaux pour d'autres espèces animales; en particulier, tendance de certains insectes à se nourrir sur les animaux domestiques plutôt que sur l'homme`` (Méd. Biol. t.3 1972).
3. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du lat.]:
calciphile. adj. Synon. de calcicole (s.v. calci-) (d'apr. Lar. agric. 1981). [Les plantes] calciphiles, prospèrent sur les sols riches en calcaire (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.518).
4. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du fr.] V. nitrophile (s.v. nitro-), ombrophile, oxyphile (s.v. oxy-2) et aussi:
basiphile adj., bot. ,,Qui tend à se confiner sur les sols à situation basique élevée`` (MÉTRO 1975). Sont (...) basiphiles des plantes s'accommodant d'un sol calcaire, comme le fusain, la viorne, le pin noir... Parmi les plantes cultivées, certaines, et notamment la betterave, l'orge et la jacinthe, sont nettement basiphiles (Lar. agric. 1981).
termitophile. adj. Qui recherche les termites, qui vit habituellement dans une colonie de termites (d'apr. SÉGUY 1967).
Rem. Empr. au lat. sc., v. ammophile, drosophile, géophile (s.v. géo-, zool.), gypsophile, hydrophile2, nécrophile, némophile, spermophile et aussi: Gastérophile, gastrophile, gasterophilus, subst. masc. Genre d'Insectes de la famille des Gastérophilidés, parasite de l'estomac et de l'intestin des Équidés (d'apr. Zool. 1972). Gastérophilidés, subst. masc. plur., dér. Famille d'insectes Diptères Brachycères Cyclorraphes renfermant le genre gasterophilus. Les Gastérophilidés sont des parasites d'Ongulés. La femelle de Gasterophilus intestinalis pond ses oeufs généralement sur l'hôte et souvent fixés aux poils. L'animal en se léchant provoque l'éclosion et la larve, après différentes étapes, se fixe dans l'estomac (Encyclop. Sc. Techn. t.4 1970, p.497).
E.BIOL., CHIM., PHYS. [-phile signifie «qui a une affinité avec, qui a des dispositions à» ce que désigne le 1er élém.; les mots constr. sont gén. des adj., parfois des subst. masc. désignant des cellules ainsi nommées en raison de cette affinité (v. éosinophile, neutrophile, oxyphile)]
1. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du gr.] V. argyrophile et argyrophilie (s.v. argyro-), chromatophile, chromophile, cyanophile (s.v. cyan-), hydrophile1, lyophile, oxyphile (s.v. oxy-1) et aussi:
amphiphile adj., chim. Qui renferme à la fois des groupements hydrophiles et des groupements lipophiles (d'apr. Lar. encyclop.). On parle de groupes lyophiles et lyophobes dans les composés amphiphiles (FROMH.-KING 1968).
amphophile. adj. ,,Qui fixe à la fois les colorants acides et basiques`` (Méd. Biol. t.1 1970). Le lapin, le chien possèdent des granulations qui prennent les couleurs acides, mais moins intensément que les grosses granulations éosinophiles; d'où le nom de granulations amphophiles, qui leur a été donné (POLICARD, Histol. physiol., 1922, p.288).
érythrophile, adj. ,,Qui a de l'affinité pour la couleur rouge, qui se colore facilement par un colorant rouge`` (Méd. Biol. t.2 1971).
hétérophile. adj. Antigène hétérophile. Antigène commun à plus d'une espèce animale. Anticorps hétérophile. Anticorps dirigé contre les déterminants antigéniques d'autres espèces (d'apr. Méd. Flamm. 1975).
lipophile. adj. 1. ,,Qui a de l'affinité pour les lipides ou les phases lipidiques`` (Méd. Biol. t.2 1971). 2. ,,Qui a de l'affinité pour des milieux organiques à caractère essentiellement hydrophobe`` (Méd. Biol. t.2 1971). Lipophilie. adj. ,,Affinité pour les graisses`` (Méd. Biol. t.2 1971). La matière vivante étant constituée de phases lipidiques et aqueuses, les substances s'y localisent et s'y meuvent en fonction de leur lipophilie ou de leur hydrophilie (Méd. Biol. t.2 1971, s.v. lipophile).
neurophile. adj. Synon. de neurotrope (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). Certains cancers (...) semblent (...) affecter une prédilection marquée pour les nerfs (cancers neurophiles de Delbet) (ROUSSY ds Nouv. Traité Méd. fasc. 5, 2 1929, p.421).
sidérophile. adj. [En parlant d'une cellule, d'un tissu] Qui est capable de fixer le fer, qui renferme, de ce fait, du fer (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). Un amas de fins granules sidérophiles siège au centre des noyaux (DOPTER ds Nouv. Traité Méd. fasc. 3 1927, p.315).
2. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du lat.] V. nucléophile (s.v. nucléo-) et aussi:
calciphilie. adj. Affinité de certains éléments de l'organisme pour le calcium (d'apr. Méd. Biol. t.1 1970).
Rem. Empr. à l'all., v. éosinophile, éosinophilie.
3. [Le 1er élém. est un élém. formant issu du fr.] V. acidophile (s.v. acido-), argentophile (s.v. argento-), basophile, basophilie, électrophile (s.v. électri-), neutrophile, neutrophilie et aussi:
azurophile. adj. ,,Qui se colore facilement par le bleu d'aniline`` (Méd. Biol. t.1 1970). Le protoplasma (...) contient des granulations, en général assez fines, d'affinité azurophile (ROUSSY ds Nouv. Traité Méd. fasc. 5, 2 1929, p.260). Azurophilie. adj. ,,Présence de granulations azurophiles dans certains éléments figurés du sang`` (Méd. Biol. t.1 1970).
fuchsinophile. adj. ,,Qui a de l'affinité pour les colorants à base de fuchsine`` (Méd. Biol. t.2 1971). Les divers produits de destruction cellulaire peuvent se voir sous forme de granulations fuchsinophiles (MAY ds Nouv. Traité Méd. fasc. 4 1925, p.74).
Rem. 1. On aura noté la grande vitalité des élém. tant dans la lang. sav. que dans la lang. commune, -phile donnant lieu dans celle-ci à des constr. souvent plais. a) Hugophile. (Celui) qui admire V. Hugo; qui s'est fait de V. Hugo son modèle. Ah! tu es hugophile. Tu es donc un géant pensif (LARCH. 1872). b) Publiphile. (Celui) qui aime la publicité. Non, je ne suis pas «publiphobe», comme on commence à qualifier ceux qui n'aiment pas la publicité. Mais, attention: entre détester la publicité et la regarder avec plaisir, il y a une marge... Il ne dépend que des publicitaires de nous transformer en «publiphiles» (Le Figaro, 16 juin 1984, p.27, col. 4, 5, 6). c) Républicophile. (Celui) qui est partisan d'un gouvernement républicain. Un maire (même) républicophile (FUSTIER, Suppl. dict. Delvau, 1883, p.548). d) Vélophile. (Celui) qui aime, qui pratique le vélo. On ne peut savoir (...) où la persécution s'en fût allée si la guerre de 1870-71 n'eût mis d'accord vélophobes et vélophiles en les exterminant (BAUDRY DE SAUNIER, Cycl., 1892, p.548). 2. Les mots en -phile génèrent parfois des dér. en -philique (v. bibliophilique, éosinophilique), en -philite (v. bibliophilite) qui sont souvent des néol. d'aut.
Prononc.:[-fil], [-fili]. Bbg. DUB. Dér. 1962, p.23, 70, 109. — GALL. 1955, p.208. — QUEM. DDL t.4 (s.v. zoophilie), 6 (s.v. érythrophile; sidérophile), 10 (s.v. termitophile), 15 (s.v. slavophile), 17 (s.v. cartophile-club).

-phile, -philie
Suffixes tirés du grec philos « ami ».
1 Servant, avec des noms de peuple, à former des composés au sens de « sympathisant avec, partisan de… ». Ex. : anglophile, francophile, germanophile, russophile, slavophile, turcophile, xénophile… ( Phil-).
2 Servant à former des composés au sens de « amateur de… » (Ex. : bibliophile, colombophile) en parlant d'animaux, de végétaux, de choses.
3 Servant à former des composés savants désignant une tendance… Ex. : ammophile, anémophilie, dendrophile, hémophile, hémophilie, hydrophile, œnophile, scatophile, spermophile.

Encyclopédie Universelle. 2012.